La stratégie

Attaquer, rassembler, avancer.

La droite nouvelle dont la France a besoin doit adopter une stratégie à la fois offensive et rassembleuse. Il lui faut désigner comme adversaire principal la nouvelle Gauche incarnée par Emmanuel Macron, mais elle doit parallèlement dénoncer le Système dans ses différentes composantes, médiatique, judiciaire, eurocratique et financière. Par ailleurs, elle doit éviter l’écueil du populisme et toucher non seulement les classes populaires mais aussi les classes moyennes et notamment les acteurs économiques, qu’ils soient patrons, professions libérales, agriculteurs ou artisans. Il est par ailleurs essentiel de réussir à attirer une partie des élites. L’accession au pouvoir nécessitant souvent de passer des alliances, la droite nouvelle, qu’elle soit républicaine ou nationale, doit accepter le principe d’alliances à droite et s’y préparer dans la durée. Enfin, pour ne pas être soumise au Système et en particulier aux médias, il est capital que la droite nouvelle ignore la diabolisation. S’il faut éviter les dérapages verbaux qui peuvent légitimer aux yeux de l’opinion une attaque en diabolisation, il ne faut en revanche jamais rien céder sur le fond.