Texte de la rubrique Stratégie

 

Face à la Nouvelle Gauche immigrationniste, libre-échangiste et déconstructiviste, les Français défenseurs de leur identité, partisans de la régulation et attachés aux valeurs doivent se regrouper autour de la droite nouvelle. Le nouveau clivage droite/gauche ainsi formé doit, selon Ligne droite, déterminer sans ambiguïté la stratégie de la droite nouvelle. Une stratégie dont le premier axe consiste à désigner la Nouvelle Gauche comme l’ennemi politique principal.

La Nouvelle Gauche, adversaire politique principal de la droite

La droite nouvelle doit donc attaquer d’abord la République en marche, qui dispose de la majorité à l’Assemblée nationale et incarne le cœur politique de la Nouvelle Gauche. Mais au-delà, elle doit aussi combattre autant que de besoin la France insoumise et son groupe de députés qui constitue l’auxiliaire gauchisant et communautariste de la Nouvelle Gauche. Enfin, la droite nouvelle doit rester vigilante à l’égard de la mouvance d’extrême gauche, sorte de bras armé de la Nouvelle Gauche, qui développe un activisme violent contre la droite et notamment contre tous ceux qui s’opposent à l’immigrationnisme, au féminisme punitif et au sans-frontiérisme.

Une stratégie d’attaque contre la Nouvelle Gauche

La droite nouvelle doit donc mener un combat offensif contre la Nouvelle Gauche qu’elle doit déstabiliser en expliquant aux Français ce qu’elle est réellement, ce qu’elle fait et où elle va.

D’abord, il convient d’affirmer qu’elle n’est pas légitime. La Nouvelle Gauche cache en effet sous un discours dominateur et prétentieux sa position minoritaire dans la population : elle rassemble moins d’un électeur sur deux et ne doit sa victoire électorale qu’au système électoral majoritaire et à la propagande médiatique dont elle bénéficie de façon outrancière.

Ensuite, il faut la dénoncer comme le bras politique de l’oligarchie qui cumule tous les pouvoirs, économique, syndical, médiatique, judiciaire et politique. Car la Nouvelle Gauche ne représente pas le peuple français qu’elle méprise et qu’elle veut remplacer. Elle entend en effet gouverner en s’appuyant sur l’addition des minorités, qu’elles soient d’origine immigrée, liées à des options politiques, à des lobbies ou déterminées par une orientation sexuelle.

Il importe également de mettre en cause son programme internationaliste ainsi que son idéologie néo-libérale et libertaire. Une idéologie destructrice de l’identité, de la liberté et de la prospérité de tous les Européens. Une idéologie qui contredit par ailleurs toutes les valeurs auxquelles la droite est attachée : en particulier la famille, la nation, la culture et les traditions françaises. À cet égard, il ne faut pas se laisser abuser par certaines mesures économiques qui peuvent sembler positives à certains électeurs de droite. En réalité, elles sont prises exclusivement dans le but d’adapter la France à l’ultralibéralisme international et servent donc un projet néfaste pour notre pays.

Enfin, il faut stigmatiser la propension de la Nouvelle Gauche à bafouer la liberté des Français. Elle n’accepte en effet le verdict électoral que s’il va dans son sens. Dans le cas contraire, elle diabolise ses opposants et organise leur répression. Elle réduit en permanence les libertés des Français autochtones car ces prétendus « libéraux » n’ont de cesse d’imposer leur idéologie à coups de réglementations, de quotas, d’interdictions et de taxations. Ils ne conçoivent la liberté que pour eux-mêmes !

Une stratégie confortée par le mot d’ordre : pas d’ennemi à droite

La désignation de la Nouvelle Gauche comme son adversaire principal, doit conduire la droite nouvelle à affirmer, dans un souci de cohérence, qu’elle n’a pas d’ennemis à droite.

Compte tenu de l’ampleur des menaces qui pèsent sur notre pays et notre civilisation, la droite en effet ne doit pas se tromper d’ennemi ni se livrer à des querelles de chapelles, de personnes ou de sensibilités. On peut ne pas partager les options de telle ou telle formation de droite, l’efficacité commande néanmoins de taire les critiques de ce côté et de concentrer l’offensive sur la cible principale, la Nouvelle Gauche.

Il conviendrait d’ailleurs d’aller plus loin et de bâtir une plate-forme politique commune à toutes les familles de la droite qui pourrait prendre la forme d’un texte court, axé sur l’essentiel. Une plate-forme qui devrait permettre de passer des accords électoraux, comme le fait la gauche qui sait toujours s’unir quand sa survie est en jeu.

Une stratégie sans aucune concession à la Nouvelle Gauche

Pour le reste, la droite nouvelle ne doit pas perdre de vue que la politique n’est pas un monde de bons sentiments mais un espace conflictuel et de rapports de forces. La Nouvelle Gauche le sait bien qui attaque en permanence la droite grâce à ses innombrables relais médiatiques et associatifs, allant jusqu’à discréditer ses responsables et à les mettre en accusation pour les réduire au silence.

Face à la Nouvelle Gauche, les dirigeants de la droite ne doivent donc pas être « constructifs » mais combatifs. Aussi doivent-ils attaquer sans répit la Nouvelle Gauche et lui rendre coup pour coup, n’hésitant pas à la mettre en cause sur le fond mais à s’en prendre aussi à ses responsables et à ses dirigeants.

La Nouvelle Gauche ne peut en effet rien entreprendre de bon, puisque son projet vise justement à détruire ce que la droite veut préserver. Il est donc contreproductif de reconnaître que telle ou telle mesure ponctuelle prise par la Nouvelle Gauche puisse être bénéfique : cela ne contribue qu’à brouiller la perception qu’ont les Français de la situation et à donner de la droite une image confuse. Si ponctuellement et exceptionnellement une mesure proposée par l’adversaire paraît acceptable, plutôt que de l’approuver, il faut l’ignorer et avancer ses propres idées en rappelant sans cesse que la Nouvelle Gauche poursuit un but funeste pour la France et les Français.

Pour Ligne droite, la stratégie de la droite nouvelle doit donc commencer par un mot d’ordre très simple : aucune concession à la Nouvelle Gauche ! Celle-ci est l’adversaire principal et tout doit être fait pour s’opposer à elle et pour la battre.

Crédit photo : Publicdomainpictures via Pixabay cco