La stratégie

Attaquer, rassembler et s’imposer

La droite nouvelle doit adopter une stratégie à la fois offensive et rassembleuse. Il lui faut désigner comme adversaire principal la nouvelle Gauche incarnée par M. Macron, mais elle doit parallèlement dénoncer le Système dans ses différentes composantes, médiatique, judiciaire, eurocratique et financière. Par ailleurs, elle doit éviter l’écueil du populisme et toucher non seulement les classes populaires mais aussi les classes moyennes et une partie des élites. Pour arriver au pouvoir, la droite nouvelle doit accepter le principe d’alliances à droite. Enfin, pour ne pas être soumise au Système médiatique, il est capital qu’elle ne cède pas à la diabolisation.

Ignorer la diabolisation et accuser les diabolisateurs

Ignorer la diabolisation et accuser les diabolisateurs

Avec la diabolisation le Système utilise un processus totalitaire pour tenter de discréditer ses opposants. Un tel procédé, aussi malsain qu'illégitime lui permet d'assoir artificiellement sa suprématie au sein de la société. Ligne droite considère en conséquence que la droite nouvelle doit se doter d’une stratégie pour neutraliser au mieux ces attaques et mettre en accusation ceux qui les pratiquent au mépris de la liberté d’expression et des principes de la démocratie.

Mobiliser l’opinion publique contre le Système

Mobiliser l’opinion publique contre le Système

Dans son combat pour notre peuple et notre civilisation, la droite nouvelle se heurtera au Système qui dirige notre pays. Fonctionnant comme une oligarchie, il impose son idéologie politiquement correcte, diabolisant les opinions dissidentes et marginalisant le peuple. Afin de contrer son pouvoir, Ligne droite préconise pour la droite nouvelle une stratégie visant à dresser l’opinion publique contre lui en le faisant connaître pour ce qu’il est.

S’appuyer sur les classes moyennes et populaires

S’appuyer sur les classes moyennes et populaires

Les Français des classes moyennes et populaires ont été ignorés et pénalisés par le Système pendant des décennies. Exaspérés par les effet délétères du mondialisme, ils se trouvent aujourd’hui proches de la droite nouvelle. Celle-ci devrait donc, selon Ligne droite, prendre en compte et défendre cette fraction de la population et se fixer comme objectif stratégique d’en faire sa base électorale, une base qui, avec du travail et du temps, pourrait redevenir majoritaire.

Rallier les acteurs économiques indépendants

Rallier les acteurs économiques indépendants

Les acteurs économiques indépendants peuvent légitimement se plaindre des gouvernements du Système qui les pénalisent par des charges et des règlements toujours plus lourds. La droite nouvelle, de son côté, porteuse d’une politique économique favorable à l’initiative et à l’entreprise, est en mesure de répondre à leurs aspirations. Ligne droite propose en conséquence que la droite nouvelle se fixe comme axe stratégique de les rallier à sa démarche.

Tendre la main aux Français de la Manif pour tous

Tendre la main aux Français de la Manif pour tous

Les Français de la Manif pour tous représentent une force de mobilisation et d’influence capable de se faire entendre. Mais, dans leur combat pour la défense des valeurs, ils ne disposent pas aujourd’hui de relais politique à la fois puissant et fiable. La droite nouvelle, qui partage beaucoup de leurs options et qui attache une grande importance à nos valeurs de civilisation, pourrait donc recueillir leur soutien. À charge pour elle de les prendre en considération.

Désigner la Nouvelle Gauche comme l’adversaire principal

Désigner la Nouvelle Gauche comme l’adversaire principal

Le nouveau clivage droite/gauche oppose désormais la Nouvelle Gauche, immigrationniste, libre-échangiste et déconstructiviste de M. Macron, aux Français défenseurs de leur identité, partisans d’une régulation des échanges et attachés aux valeurs de notre civilisation. Dans ce contexte, Ligne droite estime que le premier axe stratégique de la droite nouvelle doit consister à désigner la Nouvelle Gauche comme l’ennemi politique principal.

Accepter des alliances pour gouverner

Accepter des alliances pour gouverner

Dans sa stratégie de conquête du pouvoir, la droite nouvelle doit accepter le principe d’accords politiques lui permettant de battre la Nouvelle Gauche et de se constituer une majorité pour réaliser son projet. Ligne droite considère en conséquence que la droite nouvelle doit proposer pragmatiquement l’un ou l’autre des différents types d’accord politique possibles en utilisant chaque fois la formule la mieux adaptée aux circonstances.

Séduire une partie des élites

Séduire une partie des élites

La droite nouvelle ne doit pas tomber dans les erreurs du populisme. Aussi doit-elle chercher à représenter le peuple dans sa globalité et donc à ne pas se couper des élites. Ligne droite considère en conséquence que la droite nouvelle doit adopter parmi ses axes stratégiques celui de rechercher le soutien d’une partie des élites, notamment au sein du monde économique, de la fonction publique et du milieu intellectuel et culturel.

Stigmatiser les projets oligarchiques du cartel de Davos

Stigmatiser les projets oligarchiques du cartel de Davos

Parce qu'elle défend l'identité, les valeurs et les intérêts de la France et de l’Europe, la droite nouvelle ne pourra que s’opposer à la superclasse mondiale. Celle-ci, qui dispose à travers le Système d’un pouvoir d’influence considérable, œuvre en effet à la mondialisation et à la déconstruction de notre société. La droite nouvelle devra donc, selon Ligne droite, chercher à affaiblir cette superclasse en la dénonçant auprès des Français.