Texte de la rubrique Actualité

L’incendie de Notre-Dame de Paris est un événement tragique qui va marquer profondément notre pays.

Car ce n’est pas seulement le fleuron de notre patrimoine, ce n’est pas seulement un bâtiment public emblématique de la Ville de Paris, ce n’est pas seulement la première des églises françaises, c’est à bien des égards le cœur de la France.

Notre-Dame de Paris c’est, inscrite dans la pierre au centre de notre capitale, l’expression flamboyante de notre identité et de notre existence pérenne à travers les siècles.

La destruction de ce joyau de l’architecture gothique est donc symbolique de  l’effondrement civilisationnel que nous connaissons et de la perte d’identité qui menace l’essence même de notre nation.

La tristesse et l’émotion  qui ont saisi la plupart des Français devant le spectacle terrible de la cathédrale en feu montrent d’ailleurs que même inconsciemment notre peuple ressent cette destruction comme l’expression des fléaux qui l’accablent.

Alors de deux choses l’une : ou l’incendie de Notre-Dame de Paris restera dans l’histoire comme le signe de l’effondrement de la France, ou la reconstruction rapide et spectaculaire de la cathédrale par une volonté inflexible de l’Etat et un puissant soutien populaire fera de cet évènement le symbole de la volonté des Français de renaître. Il faut reconstruire la cathédrale comme il faut reconstruire la France.