Texte de la rubrique Autorité

 

Aujourd’hui, l’armée est plus que jamais la grande muette. Elle ne participe pas à la vie nationale et, pour les Français, tout se passe comme si elle ne comptait plus. Or, même en temps de paix, l’armée a une fonction importante à exercer au bénéfice de la nation. Elle incarne sa puissance et sa volonté de survivre et maintient vivantes les grandes vertus, tels le courage ou le sens de l’honneur, dont notre pays a besoin. Aussi Ligne droite estime-t-elle nécessaire de renforcer l’armée, de la rendre visible et de lui redonner la parole, bref de la replacer au cœur de la nation.

L’armée occultée et ignorée

Aujourd’hui, pour nos compatriotes, l’armée française semble être en effet complètement inexistante. Elle apparaît chaque année pour le traditionnel défilé du 14 Juillet, on évoque de temps à autre le décès de ses soldats sur les théâtres d’opérations extérieurs et les passants les plus attentifs peuvent tomber sur une patrouille de Vigipirate ou observer sur les murs quelques affiches destinées au recrutement de ses soldats. Mais pour le reste, les Français n’entendent jamais parler d’elle. Ses chefs sont réduits au silence, ses officiers et sous-officiers ne sortent plus en uniforme dans les rues. Quant aux médias, ils l’ignorent complètement, sauf lorsqu’il s’agit d’évoquer la fermeture d’une caserne ou la dissolution d’un régiment.

L’armée, une entité d’exception

Ligne droite déplore cette situation qui conduit à occulter l’un des corps les plus importants de la nation. Certes, l’armée n’a plus recours au service national, ce qui la conduisait naguère à entrer dans la vie de chaque Français. Mais si elle est devenue une armée de métier, elle ne peut pour autant être assimilée à un service public ordinaire. Ses soldats ont beau ne plus relever de la conscription mais d’un contrat, c’est toujours pour combattre et prendre le risque de perdre la vie au service de la France qu’ils s’engagent. À ce titre, l’armée d’aujourd’hui comme celle d’hier constitue une entité d’exception. Ligne droite estime donc indispensable qu’elle revienne au centre de la vie nationale. Car, même en temps de paix, l’armée a un rôle essentiel à jouer pour la France : elle doit en être la colonne vertébrale.

Elle incarne la volonté de survie de la nation

Cette position emblématique vient d’abord de ce qu’elle incarne la volonté de survie de la nation. C’est par son existence même que notre peuple affirme sa détermination à ne pas se laisser subvertir, à rester libre et maître de lui-même. Si donc l’armée est ignorée, mal aimée, si elle n’est plus prioritaire dans les choix gouvernementaux, c’est le signe que notre pays est devenu pusillanime dans la défense de ses intérêts et hésitant quant à sa pérennité. Une armée délaissée, c’est une nation non seulement mal armée, mais aussi psychologiquement affaiblie.

Elle est l’expression de la puissance nationale

De plus, et au-delà même de l’impératif de survie, l’armée est l’expression la plus affirmée de la puissance de la nation. Celle-ci résulte bien sûr de nombreux facteurs et notamment du poids de sa population et de l’importance de son PIB. Mais, au bout du compte, la puissance, la vraie, celle qui permet de contraindre, c’est la puissance militaire. Ce n’est pas un hasard si la Chine qui dispose maintenant d’une économie en passe de devenir la première au monde ne s’en contente pas et investit massivement dans une force armée de plus en plus performante. L’armée est donc indispensable à la puissance de la nation qu’elle défend et, là encore, le déclin des armes dans notre pays est le signe d’une perte préoccupante de force et de capacité de rayonnement.

Elle fait vivre les vertus les plus nobles

Enfin, l’armée est aussi le lieu où continuent d’être pratiquées les vertus les plus nobles. C’est en son sein en effet que sont cultivés le courage, l’effort, le dévouement, le sens de l’honneur, le goût du service et l’esprit de sacrifice. Autant de valeurs que la société civile ignore ou méprise de plus en plus sans lesquelles pourtant la grandeur et la pérennité d’un peuple ne sont plus assurées. Aussi est-il important que l’armée occupe une place prééminente dans la nation, car, plus elle pèsera et plus les vertus qu’elle incarne seront présentes dans la société.

Renforcer le potentiel des armées

Pour toutes ces raisons, Ligne droite estime donc essentiel que l’armée retrouve sa place au cœur de la France. C’est d’ailleurs dans cet esprit qu’il faut la doter d’un budget revalorisé. Il est en effet indécent de ne pas fournir à ceux qui acceptent de risquer leur vie pour leur pays les équipements et les armes les plus performants dont ils ont besoin. De plus, pour conforter la puissance de notre nation, il faut impérativement renforcer de manière significative les capacités d’intervention de nos forces armées et donc accroître leur potentiel terrestre, aérien et maritime.

Rendre l’armée plus visible

Il convient parallèlement de rendre l’armée beaucoup plus visible qu’elle ne l’est actuellement. Dans cet esprit les manifestations militaires à caractère public, prises d’armes, défilés ou cérémonies, doivent être multipliées. De même, les militaires de tout rang devraient à nouveau porter l’uniforme, même lorsqu’ils ne sont pas en service. Il est d’ailleurs frappant de constater que, lorsqu’elle se montre, l’armée reçoit des témoignages de soutien appuyés de la part de la population. À l’évidence, les Français, les vrais, aiment leur armée et il est bon de cultiver cette symbiose entre le peuple et ses soldats. Un rapprochement auquel devrait contribuer par ailleurs le développement d’une importante garde nationale intégrée à l’armée et constituée de réservistes issus de la société civile. Autant de mesures qui devraient ainsi rapprocher l’armée de la population et mieux diffuser les valeurs militaires en son sein.

Redonner la parole à l’armée

Enfin, il est essentiel que, dans la constellation des pouvoirs, l’armée reprenne sa place en tant que corps constitué. On entend beaucoup les journalistes, on parle énormément des juges, il est anormal que les Français ne puissent ressentir le poids de l’armée dans la société. Il n’est pas sain par exemple que ses chefs soient quasiment inconnus de la population et qu’ils ne disposent d’aucune autonomie à l’égard du pouvoir politique. Certes, le président de la République est et doit rester le chef des armées, mais celles-ci doivent exister en dehors de lui et pouvoir exprimer de façon autonome leurs valeurs et leurs positions. Les chefs militaires doivent donc se faire entendre davantage et tenir un discours qui leur soit propre libéré de la langue de bois du politiquement correct. Un discours nourri des valeurs qui sont les leurs pour rappeler les impératifs de la défense, de la force et de la puissance.

Il faut à la France une armée sûre de ses capacités et de ses valeurs, qui puisse se faire entendre et jouer son rôle essentiel, celui d’assurer la protection des Français et la pérennité de la France.

 

Crédit photo : CGO2 via Flickr cc