Texte de la page Synthèses                                                                                   Retour à la rubrique

 

Retrouver identité, valeurs et puissance à travers l’Europe

Ayant cessé d’être binaire, le monde est devenu multipolaire et se trouve marqué par un choc des civilisations qui affecte l’Europe à travers l’immigration de peuplement, le terrorisme islamique, la guerre économique internationale et l’offensive culturelle anglo-saxonne, autant d’antagonismes qui menacent l’avenir même de notre civilisation (Lire sur ce sujet).

Dans cette nouvelle configuration planétaire, il est essentiel de prendre conscience de la dimension européenne de notre identité car, à l’heure de la mondialisation, c’est la civilisation européenne qui constitue notre première ligne de protection et notre première appartenance. Une appartenance à concrétiser par une préférence civilisationnelle et un patriotisme européen (Lire sur ce sujet).

Face aux grands pays émergents comme la Chine ou l’Inde, les nations européennes prises séparément ne peuvent plus s’imposer sur la scène mondiale. Aussi doivent-elles constituer ensemble un pôle de puissance capable de leur rendre collectivement leur indépendance et leur souveraineté (Lire sur ce sujet).

Cette Europe nouvelle qui, tournant le dos aux errements de Bruxelles, serait dirigée selon le principe confédéral par les États et eux seuls, se consacrerait prioritairement à la protection du continent contre les flux migratoires, à la régulation des échanges économiques à ses frontières et à la création d’une alliance militaire européenne la libérant de l’Otan (Lire sur ce sujet).

Ayant retrouvé sa place dans le jeu des grandes puissances du monde actuel, l’Europe devrait œuvrer à l’émergence d’un nouvel ordre planétaire qui remplacerait la suprématie américaine actuelle par un équilibre des différents pôles et substituerait à l’ultralibéralisme sauvage une régulation ordonnée des échanges (Lire sur ce sujet).