Texte de la rubrique  Méthode gouvernementale

 

La composition du gouvernement est naturellement un acte politique important qui engage l’avenir. Aussi doit-il être constitué non pour l’effet médiatique qu’il produit dans l’instant, mais pour son aptitude à être efficace dans la durée. Dans cet esprit, Ligne droite considère que le gouvernement de la droite nouvelle devrait être composé d’un nombre réduit de personnalités choisies pour leur savoir-faire politique et technique ainsi que pour leur dévouement à la mission qui leur est confiée.

Une équipe gouvernementale de quinze membres

Un gouvernement apte à conduire de grandes réformes doit en effet être resserré et comporter une quinzaine de ministres, sans ministre délégué ni secrétaire d’État. Pour les assister dans leurs tâches de représentation, les ministres pourraient cependant nommer des délégués ministériels qui n’auraient pas de fonction gouvernementale et qui seraient placés entièrement sous leur responsabilité.

Une équipe pléthorique, comme on en a connu trop souvent par le passé, facilite les prises de position dissonantes et les fausses notes médiatiques. Plus grave, chaque ministre veut exister et, à cette fin, réformer et faire voter des lois nouvelles, même si rien ne le justifie vraiment. Si l’on veut réduire le poids de l’administration et de la réglementation, diminuer le nombre de ministres est aussi une façon de réduire la propension à l’inflation législative. De plus, cette configuration constituée d’un nombre limité de personnalités fortes, occupant chacune une fonction d’envergure clairement définie, permet aux Français d’identifier et donc de connaître ceux qui les gouvernent.

Des combattants solidaires, convaincus et déterminés

Le gouvernement doit être composé de personnalités de conviction, sûres, fidèles et solidaires. Mieux vaut éviter ceux qui semblent incapables de faire passer leurs ambitions personnelles derrière la réussite de leur mission et qui se préoccupent davantage de leur image médiatique que du succès des actions dont ils ont la charge. Dans cet esprit, il faut aussi renoncer à l’idée de personnalités sans savoir-faire, choisies pour leur notoriété ou la symbolique de leur nom, dans le seul but de faire un coup médiatique. Les coups passent mais l’incompétence demeure.

Par ailleurs, le gouvernement ne doit pas chercher à être représentatif de quoi que ce soit. La fidèle représentation des différentes sensibilités politiques de la majorité comme de celles des régions n’est pas prioritaire. À cet égard, il y a lieu d’abandonner la contrainte absurde de la parité homme femme. L’efficacité du gouvernement de la France ne doit pas être pénalisée par l’obligation médiatique d’un affichage politiquement correct. Les personnalités les plus qualifiées doivent être nommées sans se préoccuper de leur sexe. Dans ce domaine, plus encore que dans d’autres, la discrimination positive est malsaine. Elle est humiliante pour les femmes méritantes qui sont choisies et injuste pour les hommes de talent qui sont écartés.

Ligne droite considère que le gouvernement dont la France a besoin doit s’apparenter à une équipe resserrée de combattants solidaires et déterminés.

Crédit photo : Jason Whittaker via Flickr cc